Marketplaces: conseils aux e-commerçants pour bien vendre

Marketplaces

ParTiana

Créer sa place de marché : est-ce aussi simple que ça en l’air ?

Créer sa place de marché peut être tentant. Que ce soir pour élargir son offre, se diversifier ou faire comme un concurrent. D’autant que si vous possédez déjà un site e-commerce, ça semble simple : il suffit de rajouter d’autres sites e-commerce sur une même sujet et hop, vous avez une place de marché ! Mais est-ce vraiment aussi simple ?

Lire la suite
ParTiana

Pourquoi utiliser un comparateur de prix ?

blank

Etre présent sur un comparateur de prix peut aider à développer vos ventes.

Sur un comparateur de prix, d’un coup d’œil, les internautes peuvent comparer les prix, les conditions de livraison, les caractéristiques d’un produit. Et ainsi choisir le meilleur rapport qualité / prix par rapport à leur besoin. Sans avoir à aller sur des dizaines de sites marchands !

Alors quelles sont les avantages et inconvénients des comparateurs de prix ? Faut-il absolument y être quand on fait du e-commerce ? Voyons cela ensemble.

Pourquoi utiliser un comparateur de prix ?

Cela dépend si l’on se place du point de vue client ou e-commerçant.

Point de vue client

Les internautes aiment qu’on leur facilitent la vie et c’est l’intérêt des comparateurs de prix, en permettant de comparer d’un coup d’œil différentes offres produits.

D’autant que bien souvent, les internautes ne savent pas que les marques présentes sur ces plateformes paient pour y être ! Et donc que l’offre est loin d’être exhaustive. Voire même que la meilleure offre du marché peut être absente !

Souvent les internautes, qui ne veulent pas que la phase de recherche dure trop longtemps, vont donc se limiter à choisir dans les offres proposées par le comparateur de prix.

Point de vue e-commerçant

Donc du point de vue du e-commerçant, être présent dans un comparateur de prix, c’est une aubaine puisque :
l’internaute est avancé dans son parcours d’achat, il sait ce qu’il veut et il est prêt à acheter maintenant,
il va regarder seulement un nombre d’offres limitées, ce qui limite donc la concurrence.

Et il est plus facile de faire une offre meilleure que ses concurrents quand ceux-ci sont identifiés et peu nombreux. Pour ainsi acquérir du trafic ultra-qualifié et convertir plus, plus vite.

Sur quel(s) comparateur(s) de prix être présent et pour quel coût ?

Il existe de nombreux comparateurs de prix sur le web avec différents business models qu’il convient d’identifier avant de choisir.

Les différents types de comparateurs

Vous trouverez :
– des généralistes : comme Google Shopping ou Bing Shopping.
– des spécifiques, qui concernent par exemple les voyages avec les comparateurs de vol, mais aussi les voitures, les assurances, les banques…

Alors commente identifier les comparateurs de prix sur lesquels il est plus stratégique d’être présent ? Vous pouvez réfléchir en fonction:
– de la pression de la concurrence
– de votre offre : est-elle plus intéressante que celle du marché ? proposez-vous des avantages que les autres n’ont pas ?
– du nombre de visites sur le comparateur
– du trafic que vous pouvez en attendre et donc du ROI visé
– donc le coût est également à prendre en compte.

Le coût

Le coût est un des points à bien regarder avant de choisir sa ou ses plateforme(s). Certaines facturent au coût par clic (CPC) selon un système d’enchères comme Google Shopping avec ou non un montant fixe en plus. D’autres marchent au coût par lead (CPL) et prennent une commission sur le montant de la vente.

Il faut ainsi bien calculer son business plan avant de se lancer. Vous pouvez le faire de la façon suivante :
1/ estimer le trafic que vous pouvez attendre de la plateforme
2/ avec votre taux de conversion actuel, calculer le nombre de ventes générées sur un mois
3/ calculer le coût de la plateforme sur ce mois et donc le ROI prévisionnel.
4/ Si celui-ci vous convient, alors GO ! Sinon vous pouvez tester sur un mois ou deux et voir si votre résultat est meilleur que celui estimé. Si oui, vous pouvez pérenniser. Si non, vous aurez au moins augmenté votre visibilité en ligne !

Mais alors, quelle différence entre comparateur de prix et place de marché ?

C’est vrai que dans les 2 cas, ces plateformes mettent en relation des vendeurs et des acheteurs sur un produit donné. Donc au final, on peut comparer les offres prix / produit sur les 2 ! Alors quelle différence entre les 2 ? Sur quelles plateformes il est plus intéressant d’être présent en tant que e-commerçant ?

La principale différence réside dans passage de la commande. Sur une place de marché, la commande se passe sur la place de marché. Quand vous achetez sur Amazon, vous passez la commande sur Amazon. Donc c’est Amazon qui récupère le paiement. Et le client, par la même occasion ! Parfois le client ne regarde d’ailleurs même pas qui est le vendeur derrière le produit… Donc c’est Amazon qui peut fidéliser le client en le faisant ré-acheter chez lui – et non chez le e-commerçant.

Sur le comparateur de prix, le client achète chez le marchand. Quand un internaute utilise Google Shopping, il est ensuite renvoyé sur le site de la boutique en ligne pour passer commande. Ainsi le paiement a lieu directement chez le e-commerçant, et l’internaute devient bien SON client ! Et donc il peut être relancé par email (s’il est opt-in), l’inciter à revenir et à ré-acheter chez lui. Ce qui est impossible avec une place de marché.

Ne pas oublier que la valeur d’une boutique en ligne ne réside pas seulement dans le CA généré par la boutique mais également à la qualité de sa base de données client.

Comment gérer sa présence sur plusieurs comparateurs de prix et places de marché ?

En effet l’un n’empêche pas l’autre : vous pouvez être présent à la fois sur des places de marché comme Amazon et des comparateurs de prix comme Google Shopping !

Pour éviter de tout gérer manuellement, ce qui peut prendre du temps et être source d’erreurs, voici une petite astuce. Vous pouvez utiliser des gestionnaires de flux.

Ces gestionnaires vous permettent d’envoyer et recevoir automatiquement des différents comparateurs et places de marché vos informations prix / produits / commandes. Ainsi tout l’aspect technique (mise en relation avec les plateformes choisies, récupération de votre catalogue produits, synchronisation des stocks & commandes…) est pris en charge par ces gestionnaires. Vous pouvez même tester différents pays. Attention toutefois à modifier les contenus produits sur les plateformes afin d’éviter le contenu dupliqué.

Quelques exemples de gestionnaires de flux généralistes connectés à un très grand nombre de plateformes : ShoppingFeed, Sellermania ou Channable.

Conclusion

Cet article vous donne quelques astuces pour bien choisir ses comparateurs de prix et comprendre les enjeux qui en dépendent. Dites-moi en commentaire si ces informations ont été utiles et si vous avez d’autres astuces pour l’utilisation des comparateurs de prix !

Si vous voulez aller plus loin sur l’optimisation de votre site e e-commerce, testez ma mini-formation gratuite !

ParTiana

Faut-il vendre sur Google Shopping et pourquoi ?

Faut-il vendre sur vendre sur Google Shopping et pourquoi

Google Shopping, incontournable pour les e-commerçants ? Le e-commerce est en croissance constante depuis plusieurs années, et aujourd’hui, énormément de commerçants vendent leur produits en ligne. Lire la suite: growthhackingfrance.com

Pour lire tous nos articles, rendez-vous sur Actualités.

Insight Expansis: Si vous avez déjà un compte Adwords, pas de question à se poser : faites-le ! Il suffit de vous créer un compte Google Merchant Center et de le relier avec votre Google Adwords. Et ça y est, vous pouvez vendre sur Google Shopping !

Plus de 9 personnes sur 10 utilisent Google comme moteur de recherche. Avec Google Shopping, vous gagnez en visibilité sur ces personnes. Vous apparaissez tout en haut de la page de résultat, avec un visuel, donc cela attire directement le regard. Surtout bien renseigner  les informations demandées, avec les bons mots clés : cela participe à votre référencement. Et grâce à Google Adwords, vous apparaissez non seulement dans Google Shopping mais aussi dans les liens publicitaires.

Un bémol toutefois : vous payez selon un système d’enchères. En fonction de vos mots clés et de la période, ces enchères peuvent être plus ou moins élevées. Il convient de déterminer avant de se lancer un budget maximal à ne pas dépasser.

En effet le référencement online demande une certaine expertise. Pour tester, on peut le faire soi-même. Mais si cela ne fonctionne pas, ça ne veut pas dire que ce n’est pas pour vous mais peut être que vous vous y prenez mal. Si vous êtes persuadés qu’un media est bon pour votre business mais vous ne savez pas comment faire, n’hésitez pas à faire appel à un pro (agence ou freelance).

Pour résumer, vendre sur Google Shopping peut vous apporter :
– Une meilleure visibilité grâce à un meilleur positionnement.
– Une meilleure performance grâce à plus de clics qualifiés. En effet l’intenaute voit le produit et sait s’il correspond ou pas à sa demande avant de cliquer. Ce qui est une bonne chose puisque vous payez au CPC (coût par clic).

Livre blanc générer du revenu additionnel en e-commerceDécouvrez comment générer du revenu additionnel en e-commerce ! Grâce à mon livre blanc, sachez comment utiliser votre site-commerce pour développer des revenus additionnels.

Outre Google Shopping, vous pouvez aussi vous intéresser aux places de marché. Cela vous permet d’ajouter un mode de distribution supplémentaire et donc d’attirer de nouveaux clients.

Cependant, même avec le meilleur référencement du monde, si l’expérience client sur votre site e-commerce n’est pas optimisée, vous ne vendrez pas. Voici les raisons. Et afin de pouvoir répondre au mieux aux attentes des consommateurs concernant vos produits, découvrez comment améliorer l’efficacité de vos pages produits.

ParTiana

Le cross-canal par Zalando : retirer son colis en boutique

Comment Zalando développe le cross-canal

Le géant allemand de la mode en ligne poursuit sa stratégie cross-canal en permettant à des boutiques indépendantes de prendre en charge des commandes passées sur son site. Lire la suite: www.ecommercemag.fr

Pour lire tous nos articles, rendez-vous sur Actualités.

Insight Expansis: Zalando développe le cross-canal ou ce qu’il appelle l’integrated commerce. En effet, Zalando est devenu partenaires avec des boutiques indépendantes pour permettre à ses clients de retirer leurs colis en magasin. Cela fait suite à un test en juin dernier avec Adidas qui avait bien fonctionné. Pour ces boutiques, cela donne plus de visibilité et du trafic en magasin. C’est alors l’occasion de proposer des conseils ou des produits additionnels et augmenter le panier moyen. A voir toutefois combien cela est facturé par la marketplace pour bien calculer la rentabilité. Côté client, c’est indéniable: cela apporte une vraie valeur ajoutée grâce à un nouveau mode de livraison.

Après que les marques ayant pignon sur rue depuis des années se sont lancées dans le digital voire le e-commerce, l’inverse se voit aujourd’hui. Cela démontre une tendance de fond: les pure players souhaitent s’intégrer dans la vie réelle.

Les places de marché de la mode vous intéresse ? Alors lisez cette analyse des 2 marketplaces de mode: La Redoute vs Zalando.

ParTiana

5 conseils pour bien vendre sur les places de marché

1dbc0336-7251-49df-8286-05e2e9c74807.jpgEt si en parallèle de votre site e-commerce, vous vendiez aussi via Amazon ? De quoi augmenter votre visibilité et booster vos ventes mais à certaines conditions. Lire la suite: www.actionco.fr

Pour lire tous nos articles, rendez-vous sur Actualités.

Insight Expansis: En tant qu’e-commerçant, il peut être tentant de vouloir vendre sur les places de marché.

Pourquoi vendre sur une place de marché ?

Tout d’abord, pour bénéficier de leur trafic. Car c’est le principal levier pour qu’une place de marché puisse exister et se développer. N’oublions pas que leur objectif est d’attirer de nouveaux marchands, ce qui est un tout autre métier que celui de e-commerçant ! Et pour les plus généralistes, cela fonctionne.

Dans le top 15 des sites e-commerce au 1er trimestre 2017, on constate que les 3 premiers sont des places de marché, avec plus de 13 millions de visiteurs uniques par mois.

Places de marché dans le top 15

Classement Fevad et Médiamétrie

La deuxième raison est que leur puissance de référencement est inégalable. Si vous vous battez sur les mêmes mots clés, autant le dire tout de suite, vous serez perdant ! Alors autant bénéficier de leur notoriété.

Comment bien vendre sur les places de marché

Différenciez-vous de vos concurrents

Les places de marché attirent de nombreux visiteurs, et donc de nombreux vendeurs. Il faut donc arriver à se différencier des autres offres présentes. En commençant par faire un benchmark précis de la concurrence.

Revoyez votre offre

Hors cas exceptionnels, ne mettez pas tout votre catalogue sur les places de marchés. En effet, il ne s’agit pas de remplacer votre propre boutique. Sauf si vous avez décidé de ne vendre que sur les places de marché, ce qui peut être une stratégie à part entière.

Soyez irréprochable

La marketplace surveille de très près les avis client. Problème de livraison, de prix, de qualité produit, tous les commentaires sont vérifiés. Ainsi que le traitement des réclamations s’il y en a : délai et qualité de réponse, satisfaction client. Il s’agit donc de bien définir ses capacités en amont pour éviter tout débordement.

Soignez votre marketing produit

Pour ne pas créer de contenu dupliqué, il vous faut modifier toutes les fiches produits. Cela vous permet en plus d’optimiser votre SEO en rendant vos titres et descriptions SEO friendly. C’est-à-dire que les mots choisis correspondent aux requêtes des internautes.

Utilisez des agrégateurs de flux

L’idéal est de vendre sur différentes places de marché en fonction de votre secteur. Si c’est le cas, je vous conseille les agrégateurs de flux, ils vous feront gagner beaucoup de temps et peuvent même vous aider à optimiser votre place.

Contactez-moi Expansis

Il existe également des places de marché spécifique par secteur. Si vous êtes sur le marché de la mode, vous vous demandez quel marketplace choisir entre La Redoute et Zalando ? Dans ce cas, je vous invite à lire cet article : analyse des 2 marketplaces de mode: La Redoute vs Zalando

Dans le même esprit, vous pouvez aussi vous mettre sur des comparateurs de prix. Leur mode de fonctionnement est proche.

ParTiana

Analyse des 2 marketplaces de mode: La Redoute vs Zalando

Analyse des 2 marketplaces de mode: La Redoute vs Zalando

Si dans l’Hexagone la place de marché de La Redoute est plus développée, celle de l’Allemand offre une belle couverture européenne. Lire la suite: www.journaldunet.com

Pour lire tous nos articles, rendez-vous sur Actualités.

Insight Expansis: Ces 2 places de marché du secteur de la mode sont très difficiles à intégrer par les e-commerçants et présentent chacune des avantages et inconvénients : internationalisation ou marché français, offre élargie ou ciblée, contraintes techniques plus ou moins importantes, coûts d’acquisition plus ou moins élevés… A déterminer en fonction de ses propres objectifs et son secteur ! Cet article vous propose une analyses de ces 2 marketplaces de mode.

Si vous souhaitez savoir comment bien vendre sur les places de marché en général, voici 5 conseils basés sur l’exemple d’Amazon.