Faut-il utiliser Google Shopping pour son site e-commerce ? -

Faut-il utiliser Google Shopping pour son site e-commerce ?

ParTiana

Faut-il utiliser Google Shopping pour son site e-commerce ?

Partagez maintenant !

Comment utiliser Google ShoppingGoogle Shopping est le comparateur de prix de Google, accessible directement à partir du moteur de recherche. Basé sur le même principe que les liens sponsorisés, l’e-commerçant prévoit des enchères sur des groupes de produits. Mais pas seulement ! Visuels, textes, avis clients, d’autres paramètres rentrent en compte. Alors pourquoi et comment utiliser Google Shopping de façon optimale ? Éléments de réponses.

Comment fonctionne Google Shopping ?

Pour pouvoir utiliser Google Shopping, il vous faut un compte Google Merchant Center et Ads. En effet, toute la partie ciblage, enchères et budget se gère dans Google Ads. Les informations concernant le e-commerce (flux catalogue, mise à jour produit, visuels, prix…) sont administrées dans Merchant Center.

Paramétrer Google Shopping

En premier lieu, il s’agit d’associer vos 2 comptes. La demande d’association se fait à partir de votre compte Merchant Center, avec votre numéro Google Ads. Une demande d’approbation sera alors envoyée. Une fois validée, les données seront partagées entre les 2 comptes. Pour plus de détails, consultez la page Google concernée.

Vous serez alors en mesure de créer une campagne et d’utiliser Google Shopping. Pour cela c’est très simple, il suffit dans Google Ads de créer une nouvelle campagne puis de choisir “Shopping” dans les propositions :

Campagne Google Shopping

Bien entendu veillez à ce que les éléments présents dans Google Merchant Center (et donc Shopping) soient à jour: si un produit n’est plus disponible sur votre site e-commerce mais que vous ne l’avez pas retiré de l’outil, il continuera d’apparaître et cela peut vous coûter cher en clic et en satisfaction client.

Rendu côté internaute

Pour l’internaute, Google Shopping est accessible dans les onglets du moteur de recherche. Mais parfois également en liens sponsorisés sur la droite (sur desktop). Google fera remonter en haut les résultats les plus pertinents, tant au niveau de la requête que des informations produit.

Utiliser Google Shopping: SERP

En choisissant d’utiliser Google Shopping, vous serez aussi automatiquement présent en lien sponsorisés classiques (dits “Annonces” en vert ci-dessus).

Pourquoi utiliser Google Shopping ?

Les principaux avantages d’utiliser Google Shopping sont :
L’espace de vente dans les résultats de recherche de Google, donc en première page avec une très bonne visibilité.
Le comparateur de prix puisque non seulement les produits sont mis en avant mais leur prix aussi. Et comme tout comparateur, la vente n’a pas lieu sur la plateforme mais sur votre site marchand.
Un meilleur ROI avec un trafic plus qualifié. Grâce au visuel, au prix et à la description produit, l’internaute qui clique est plus intéressé que dans une campagne Adwords classique. Et comme vous payez au clic, cela limite la déperdition.
Un suivi de la performance. Vous avez accès à tout un tas de statistiques que vous pouvez coupler avec votre Google Analytics. Analyser ces données vous permettra de mieux mesurer et donc optimiser votre conversion.

Bien entendu, la performance de l’utilisation de Google Shopping dépendra de votre budget, de la concurrence sur vos mots clés et du type de produits que vous vendez. Il faut donc bien analyser ces paramètres avant de se lancer.

Comment créer des campagnes Google Shopping performantes ?

Une fois tous ces éléments configurés, voici quelques bonnes pratiques pour vous aider à rendre vos campagnes Google Shopping plus performantes. Celles-ci doivent s’inscrire dans une stratégie e-commerce réfléchie et structurée, seul moyen d’obtenir des résultats.

Travaillez le choix de vos mots clés

Et pour éviter une concurrence trop accrue, n’hésitez pas à viser la longue traîne (expression clé contenant 4-5 mots). L’important est de se focaliser sur le type de requête à laquelle répond votre produit, la plus précise possible. Si elle est trop large, vous allez payer très cher et ne pas être forcément bien visible. Google n’affichant que les premiers 70 caractères, il faut être concis. Vous pouvez également ajouter des mots clés à exclure pour s’abstenir d’apparaître sur de mauvaises requêtes. Ainsi les différents champs de votre flux doivent être bien renseignés et respecter les consignes de Google.

Optimisez vos images

L’impact visuel est très important dans un comparateur. Privilégiez un fond blanc si le produit est foncé, celui-ci sera mieux mis en valeur. Bien entendu, ne choisissez que des visuels en haute définition pour donner envie de cliquer.

Version mobile

Google Shopping est également valable sur mobile. Donc pour éviter de payer des clics qui ne convertiront pas, vérifier que votre expérience sur mobile est optimale. C’est d’autant plus important que Google prévoie de passer à une indexation basée sur les versions mobiles d’ici 2018.

Surveillez les mises à jour de votre catalogue et la concurrence

Un produit n’est plus en stock? Il faut le désactiver également sur Merchant Center. Un de vos concurrents sur Google Shopping a baissé le prix d’un produit que vous vendez également ? Soit vous retirez le produit si vous ne voulez pas vous aligner, soit vous baissez le prix. Car avec le comparateur, les internautes ne cliquent que sur les produits avec le meilleur tarif. N’oubliez pas que vous n’avez pas obligation de mettre tout votre catalogue, bien au contraire.

Appliquez un bon ciblage de votre audience

Bien connaître votre cible, de façon démographique et comportementale, vous aidera à mieux configurer vos campagnes. Surtout d’un point de vue géographique. Pensez local et ne visez que les zones où vous savez livrer. Et dans ces zones, vous pouvez même augmentez les dépenses sur les régions qui achètent plus. Cela aidera à optimiser votre coût au clic et votre taux de conversion.

Utilisez l’option de priorisation des campagnes

Vous pouvez choisir une option de priorité sur une ou plusieurs de vos campagnes. Dans une période importante pour vous (promotions…), vous pouvez alors la paramétrer en « priorité élevée ». Cela signifie à Google que c’est cette campagne là qu’il faut particulièrement pousser.

Tentez le remarketing

Tout comme dans Adwords, vous pouvez créer des listes de remarketing pour personnaliser vos campagnes en fonction des internautes ayant déjà consulté votre site. Vous pouvez alors adapter votre enchère, par exemple en acceptant de payer plus cher pour les internautes ayant déjà accédé à votre site e-commerce au cours des 30 derniers jours. Dans l’objectif de les convaincre d’acheter chez vous !

Ainsi utiliser Google Shopping, de façon éventuellement ponctuelle, sur quelques produits, peut être complémentaire au référencement naturel. En effet celui-ci demande bien 9 à 12 mois avant de voir les premiers effets. Or Google Shopping peut vous offrir une meilleure visibilité et grâce à un trafic plus qualifié, un meilleur taux de conversion pour un coût maîtrisé.

Apprenez GRATUITEMENT à créer et développer un site e-commerce qui cartonne:

CTA formation e-commerce Expansis

Partagez maintenant !

À propos de l’auteur

Tiana author

Tiana, fondatrice d'Expansis. Consultante e-commerce et formatrice dans le digitale, je partage mes conseils et mon expertise sur le blog d'Expansis et les réseaux sociaux. Votre site marchand vous pose un souci ? N'hésitez pas à me solliciter, ensemble nous trouverons une solution !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.